Ces dernières années, Airbnb est devenue la plateforme de choix pour louer ses biens immobiliers. C'est l'intermédiaire que les particuliers préfèrent pour gérer l'opération.

Toutefois, comme tout autre type de revenus, la fiscalité vous guette au tournant. Vous vous demandez certainement comment déclarer ses revenus sur Airbnb ? On vous explique tout dans cet article. 

Le régime juridique pour déclarer ses revenus Airbnb 

Les hôtes Airbnb ont souvent des difficultés à déterminer la catégorie juridique dans laquelle il faut déclarer leur revenus. Ce qui prête à confusion, c'est que : 

  • Les revenus Airbnb ne sont pas inclus dans les revenus fonciers. En effet, ceci n'inclut que les locations non-meublées,
  • il faut donc les répertorier avec les Bénéfices Industriels et Commerciaux, puisqu'il s'agit d'une location meublée. Le choix du régime Loueur Meublé Non Professionnel vous facilitera énormément vos démarches.

La déclaration des revenus de votre location Airbnb doit se faire à la fin de  l'année fiscale en cours.

Quel régime fiscal choisir pour déclarer ses revenus Airbnb ? 

La déclaration en tant que loueur meublé non professionnel vous ouvre deux options : celle du régime Micro BIC, et celle du régime Réel. Il faut absolument faire la différence ente les deux pour choisir de manière judicieuse.  Vous trouverez plus de conseils ici .

declarer revenus airbnb

En ce qui concerne le premier régime, le Micro BIC, il est accessible à ceux qui : 

  • Possèdent des revenus bruts inférieurs à 70000 euros. Ce montant est égale aux revenus nets, additionnés aux frais et aux charges soit les frais de ménage et de la plateforme (qui sont de 3%), 
  • ou aux loueurs sous le statut Meublé de tourisme ou Chambres d'hôtels. 

Ici, vous bénéficiez d'une réduction fiscale de 50%. Théoriquement, c'est un montant arbitraire qui devrait comprendre les frais de ménage ainsi que les frais supplémentaires. C'est ici que réside tout l'intérêt de déclarer les revenus bruts, et non pas les revenus nets. Ce qui reste du montant net devient sujet au barème progressif des impôts sur le revenu, et aux prélèvements sociaux. 

La seconde option qui s'offre à vous est celle de déclarer vos impôts au régime Réel. Dans ce cas de figure, vous devez déclarer le revenu net des locations Airbnb de l'année.  Par la suite, le montant subit directement le barème progressif et les prélèvements sociaux. Le barème de l'impôt sur le revenu va de 14% à 45%, tandis que les prélèvement sociaux sont de 17,2%.

Maintenant que vous avez tous ces éléments en main, c'est à vous de choisir. On vous conseille de prendre la décision en fonction de : 

  • Vos revenus buts : évidemment, si vous percevez plus de 70 000 euros, vous n'aurez pas le choix. Le régime micro ne sera pas disponible, 
  • vos charges : si elles sont inférieures à 50%, vous bénéficiez plus du régime micro BIC, dans le cas inverse, on vous conseille de passer au régime réel. 

Enfin, il faut savoir que si les revenus que vous avez cumulés sont inférieur à 305 euros, vous êtes entièrement exonérés. Ainsi, vous ferez la démarche  normalement, ais vous n'aurez pas d'impôts à payer.  

Laisser un commentaire